• ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ART DRAMATIQUE DE MONTPELLIER

Novembre 2019 / Cartes Blanches Promo 2020

Novembre 2019 / Cartes Blanches Promo 2020

Novembre 2019 / Cartes Blanches Promo 2020 1150 736 ENSAD Montpellier

PROMO 2020

Du 17 au 20 octobre au HANGAR THÉÂTRE c’est les Cartes Blanches !!

Les Cartes Blanches sont des projets libres portés et joués par les élèves de troisième année.


PROGRAMME

Le jeudi 17 octobre à 20h :

Ce qu’il me reste de Louise Arcangioli

Le vendredi 18 octobre, 20h :

Cartographie des Gouffres de Thomas Schneider

Le samedi 19 octobre à 15h – Intégrale des trois projets

15h : Cartographie des Gouffres de Thomas Schneider

17h30 : Insoutenable la Grâce de Maija Nousiainen

20h30 : Ce qu’il me reste de Louise Arcangioli

Le dimanche 20 octobre à 17h : 

Insoutenable la Grâce de Maija Nousiainen

Nombre de places limité

Réservation obligatoire, par mail à cette adresse (renseigner votre nom et prénom et le nombre de places désirées pour chaque projet) : artdramatique@montpellier3m.fr



Ce qu’il me reste
de Louise Arcangioli
Avec : Alice Fulcrand, Anaïs Gournay, Agathe Heidelberger, Mathilde Jarry, Maika Radigales
Assistante : Anaïs Gournay
Création technique et régies : Marie Bonnemaison, Jason Razoux, Mustapha Touil, Emilie Chomel
Durée : environ 2h10

La pièce, pensée en trois parties, traite des schémas assimilés par les femmes dans notre société, de la nécessité de les comprendre et de la tentative de les déconstruire. À travers six sœurs, six figures, presque six archétypes, nous reconstituons les fantômes d’une maison, d’un foyer et d’un repas. Fantômes qui vont aider à chacune d’elles à se démêler et à faire face à leur héritage maternel pour continuer à avancer. Il s’agit de traversées parallèles, singulières, qui se regroupent et s’entrechoquent.

Note : les actrices fument de nombreuses cigarettes durant la pièce ce qui pourrait déranger le confort de certains spectateurs.


Cartographie des Gouffres
de Thomas Schneider
Avec : Louise Arcangioli, Alice Fulcrand, Anaïs Gournay, Ivan Grevesse, Agathe Heidelberger, Mathilde Jarry, Aurélien Miclot, Harrison Mpaya, Maija Nousiainen, Léopold Pélagie, Maika Radigales
Assistant : Milan Boëhm
Création technique et régies : Marie Bonnemaison, Jason Razoux, Mustapha Touil, Emilie Chomel
Durée : environ 1h30

Ils inventent leur monde à mesure qu’ils s’y perdent. Ils chutent dans le langage en n’ayant que les mots pour s’appuyer sur ce qu’ils ne semblent pas comprendre. Ils projettent du sens tout autour pour tenter de s’éclairer. Parfois ils s’arrêtent, essayent de croiser leurs histoires pour ne pas couler, font des tentatives d’interprétations. L’imaginaire les sauve.
Il faudra s’expliquer en permanence, au risque de disparaître.


Insoutenable la Grâce
de Maija Nousiainen
Avec : Ivan Grevesse, Aurélien Miclot, Harrison Mpaya, Léopold Pélagie, Thomas Schneider
Assistant : Yohann Bourgeois
Création technique et régies : Marie Bonnemaison, Jason Razoux, Mustapha Touil, Emilie Chomel
Durée : environ 1h30

“Toboggan.
Le dernier.
L’eau sous les fesses,
puis plonger,
plus retrouver la surface.
Loin,
tout est trop,
loin.
J’appelle,
je vous appelle plus,
je vous,
parle plus,
je vous,
je,
seul. ”

Cinq frères. Comme une famille. Elle, disparue. Ne rien dire. Jamais rien dire. Devoir construire, devenir parent (et comprendre). Pas pouvoir devenir. Pas complètement. Conditionné. Forcé à faire le tri. S’y oublier comme dans un rêve. Vider. Vider toutes les pièces. Se débarrasser de tout ce qui reste. Échouer sans cesse. Retrouver (peut-être). Tout vider. Et encore. Elle. Elle reste. Elle partout. Partie. Elle.