• ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ART DRAMATIQUE DE MONTPELLIER

FÉVRIER 2019 / BÉRANGÈRE VANTUSSO

FÉVRIER 2019 / BÉRANGÈRE VANTUSSO

FÉVRIER 2019 / BÉRANGÈRE VANTUSSO 670 447 ENSAD Montpellier

Bérangère Vantusso : Manipulations

Stage donné du 4 au 20 février 2019.

 

Pendant 13 jours, les élèves de la promotion 2020 de l’ENSAD découvrent les possibilités de manipulation ouvertes par la marionnette contemporaine sous la direction de Bérangère Vantusso, metteuse en scène et marionnettiste.

Quelles relations un acteur peut nouer à vue avec la marionnette  qu’il manipule? Quelles sont les possibilités d’interprétation ouvertes par cet instrument ? Selon le mode d’animation de l’objet (par en dessous, en dessus ou en dedans), quel est l’éventail de sens proposé au spectateur ? Quels sont les signes du corps de l’acteur et du corps de la marionnette à privilégier pour entretenir consciemment l’illusion de vie d’un objet mis en mouvement ? Est-il possible de cartographier les types de manipulation et de les mettre en relation avec les notions de manipulation telle qu’elles apparaissent dans les films, dans la littérature, dans l’histoire et dans les sociétés ? Telles sont quelques-unes des questions récurrentes que se sont posé les élèves au cours du stage.

Après une première semaine consacrée à explorer les ressources de la manipulation à main nue et à la mettre à l’épreuve de différents matériaux théâtraux récoltés par les élèves, la deuxième semaine de stage confronte par exemple l’interprète aux contraintes du cadre et du castelet autour de thématiques et de référents contemporains choisis par ces jeunes acteurs : manifestation des gilets jaunes, comportements religieux communautaires…

Les aspects techniques de l’animation sont abordés à la fois à travers la manipulation du corps (à distance, en prise directe, en tant que sculpture ou à travers le pouvoir) et  la manipulation à plusieurs d’une marionnette sur table de 60 cm où tantôt la voix est prise en charge par l’un des manipulateurs, tantôt est assumée par un acteur extérieur. Les élèves acteurs font ainsi l’expérience des spécificités du jeu avec la marionnette qui mobilise à la fois la délégation à l’objet, l’écoute de ses partenaires, la coordination du mouvement et la dissociation.

Enfin, les trois derniers jours de stage placent les élèves en autonomie de création. Scindés en quatre groupes de trois personnes et chaque groupe chargé d’un extrait de pièce de théâtre, les élèves doivent transposer cet extrait pour la marionnette, inventer leurs marionnettes, élaborer leur scénographie et leur mise en scène et interpréter leur texte devant un public réduit.

Cette première initiation prépare la création d’un des trois spectacles de sortie présentés en juin 2020 au Printemps des comédiens puis à Toulouse et en région parisienne.