• ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ART DRAMATIQUE DE MONTPELLIER

FOI, AMOUR, ESPÉRANCE UNE PETITE DANSE DE MORT EN CINQ TABLEAUX / ODON VON HORVATH / COLLECTIF LA CARTE BLANCHE, COLLECTIF D’ACTEURS ISSUS DE L’ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ART DRAMATIQUE DE MONTPELLIER. SORTIE DE CETTE PROMOTION JUIN 2014.

FOI, AMOUR, ESPÉRANCE UNE PETITE DANSE DE MORT EN CINQ TABLEAUX / ODON VON HORVATH / COLLECTIF LA CARTE BLANCHE, COLLECTIF D’ACTEURS ISSUS DE L’ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ART DRAMATIQUE DE MONTPELLIER. SORTIE DE CETTE PROMOTION JUIN 2014.

FOI, AMOUR, ESPÉRANCE UNE PETITE DANSE DE MORT EN CINQ TABLEAUX / ODON VON HORVATH / COLLECTIF LA CARTE BLANCHE, COLLECTIF D’ACTEURS ISSUS DE L’ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’ART DRAMATIQUE DE MONTPELLIER. SORTIE DE CETTE PROMOTION JUIN 2014. 520 325

Mise en scène : Katia Ferreira
Assistante à la mise en scène : Audrey Montpied
Collaboration : Pierre Heydorff, ENSAD, Philippe Laboual
Regisseur général : Mustapha Touil
Regisseur lumière : Jason Razoux. Regisseur son : Thibault Lamy

Costumes : Céline Arrufat, Katia Ferreira
Avec : Elsa Agnès, Fanny Arnulf, Victor Assié, Laurie Barthélémy, Pauline Collin, Florent Dupuis, Mathias Labelle, Quentin Ménard, Valentin Rolland, Morgan Sicard, Camille Soulerin, Vincent Steinebach, Rebecca Truffot
avec le soutien de la Maison Louis Jouvet/ENSAD (Ecole Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier)

5,6,7 juin à 20h30 au Festival le Printemps des Comediens.

15,16,17 Octobre au Théâtre Jean Vilar.

27,28 Janvier 2015 au Cratère d’Ales.

Dans Foi, Amour, Espérance, c’est le destin d’Elisabeth. Elisabeth entend gagner sa vie seule. Elle a quelques difficultés. Mais elle ne lâche pas pied. Il lui suffirait de trouver 150 marks pour que tous ses problèmes soient résolus. Alors, elle ne lâche pas pied.
Une petite chronique de la misère ordinaire de l’Allemagne d’entre-deux-guerres qui résonne encore aujourd’hui avec une inquiétante modernité. L’histoire d’une jeune fille comme les autres prise dans les rouages de «la machinerie des paragraphes», paragraphes des articles de loi, ou des services sociaux qui fonctionnent comme des machines à broyer les plus humbles.
C’est cette petite danse de mort qu’interprétera La Carte Blanche, collectif d’acteurs issus de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier. Et on sait, au Printemps depuis quelques saisons, quel enthousiasme, quelle force, ils insufflent aux textes dont ils s’emparent.