• ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ART DRAMATIQUE DE MONTPELLIER

Janvier 2020 / Marie Vauzelle

Janvier 2020 / Marie Vauzelle

Janvier 2020 / Marie Vauzelle 710 545 ENSAD Montpellier

Marie Vauzelle

Stage donné aux étudiants de la promotion 2022 :

  • du 6 au 31 janvier 2020

Laboratoire d’articulation entre écriture, mise-en-scène et jeu, autour d’un invisible au théâtre : Les fantômes. 

Antoine Vitez a écrit : « La souveraineté du théâtre c’est précisément de pouvoir représenter l’irreprésentable, c’est-à-dire incarner le fantôme ». 
Le fantôme, c’est la présence d’une absence, le visible de l’invisible.
Je propose aux élèves de s’en emparer, c’est à dire de plonger directement au cœur des questions qui sont posées au théâtre sur sa capacité à donner une image de l’inverse de l’image, c’est-à-dire la nécessité à trouver des modes de transposition.

Comment diriger un stage comme des chasseurs de fantômes en laissant apparaître les évidences sans les penser a priori, sans les faire préexister.

Quels ou qui sont les fantômes qui hantent chacun ? Les fantômes intimes ?Les fantômes communs ? Ceux du théâtre ? Ceux, proliférants, au cœur de l’information et des supports de l’époque ? Comment les représenter ? Comment les incarner ?
Quels spectres trimbale l’acteur dans son corps, ses gestes, ses mots, ses douleurs ? 

Marie Vauzelle est auteure, metteure en scène et comédienne. Après un Master de philosophie, elle entre à L’ENSAD de Montpellier. Elle y travaille entre autres avec Ariel Garcia-Valdès, Claude Degliame, Cyril Teste, Vincent Macaigne, Laurent Pigeonnat… En 2008, elle co-fonde le Collectif Moebius, dont elle fait toujours partie. En 2014, elle crée la Compagnie MAB à Arles, pour laquelle elle signe ses créations personnelles. Elle a par ailleurs travaillé avec d’autres artistes, notamment Jacques Rivette, le Collectif Les Possédés et Jean-Pierre Baro.
Elle est artiste associée au Théâtre du Gymnase à Marseille.
Son dernier texte, Nuit, a été lauréat 2019 de l’Aide à la création d’Artcéna.
Elle jouera prochainement, pour le Printemps de Comédiens, dans un des trois spectacles professionnels de l’ENSAD, Mon Corps C’est le Monde (Gildas Milin)