• ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ART DRAMATIQUE DE MONTPELLIER

MARS 2014 / PROMO 2014. MASTER CLASSE AVEC JACQUES ALLAIRE

MARS 2014 / PROMO 2014. MASTER CLASSE AVEC JACQUES ALLAIRE

MARS 2014 / PROMO 2014. MASTER CLASSE AVEC JACQUES ALLAIRE 570 439

Voici plus de trente ans que Svetlana Alexievitch — journaliste et écrivain, ­naguère soviétique, aujourd’hui biélorusse — s’est mise à l’écoute. Sollicitant et consignant les mots, les récits des autres, tous témoins ordinaires de leur temps, pour composer ce qu’elle appelle des « romans de voix ». Singuliers et poignants tissus sonores donc, le travail de confection consiste à coudre entre elles les paroles recueillies, en préservant, outre les faits égrenés, le timbre, la respiration, les hésitations, les omissions, l’émotion contenue ou éclatante, la vitalité de chaque voix. Il y eut des voix de femmes soldats et d’enfants, se souvenant de la guerre entre l’URSS et l’Allemagne nazie (La guerre n’a pas un visage de femme, Derniers Témoins). Des voix de jeunes recrues soviétiques fracassées en Afghanistan, mêlées à celles de leur mère, de leur veuve (Les Cercueils de zinc). Les voix des témoins et victimes de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (La Supplication). Tout ce vécu, toutes ces expériences individuelles constituant les archives confidentielles, menacées tant par l’oubli que par la négation, d’un xxe siècle dont l’historiographie officielle soviétique s’est employée à brosser un tout autre récit. Une Histoire écrite par ­Svetlana Alexievitch à hauteur d’hom­me — centrée sur le vécu, le ressenti.

Mise en scène de Jacques Allaire.

Elsa Agnès, Fanny Arnulf, Victor Assié, Laurie Barthélémy, Pauline Collin, Florent Dupuis, Katia Ferreira, Mathias Labelle, Quentin Ménard, Valentin Rolland, Morgan Sicard, Camille Soulerin, Vincent Steinebach, Rébecca Truffot.

>> Voir le CV de Jacques Allaire

(crédit photo: DR)