• ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ART DRAMATIQUE DE MONTPELLIER

NOV/DEC : PROMO 2016. MASTER CLASSE AVEC GILBERT ROUVIÈRE À PARTIR DE L’IMPROMPTU DE VERSAILLES

NOV/DEC : PROMO 2016. MASTER CLASSE AVEC GILBERT ROUVIÈRE À PARTIR DE L’IMPROMPTU DE VERSAILLES

NOV/DEC : PROMO 2016. MASTER CLASSE AVEC GILBERT ROUVIÈRE À PARTIR DE L’IMPROMPTU DE VERSAILLES 770 495

L’impromptu au théâtre est une forme traditionnelle, qu’adopte un auteur pour dénoncer, accuser, mettre en lumière une situation, se défendre voire attaquer… Molière se devait de répondre à ses détracteurs après la critique de l’école des femmes, puis la contre-critique ….
L’Impromptu de Versailles est une mise en abime : Molière nous raconte une répétition au cours de laquelle il répète avec ses acteurs (Lagrange, Béjart, Du Croisy, etc…). Cela donne un objet émouvant, mystérieux, et parfois, obscur… Malgré l’apparent réalisme de la situation, c’est un Molière mythologique qui nous est donné là. Molière attaqué, isolé, fragilisé, répète avec ses acteurs un texte dont ils ne veulent pas. La troupe des acteurs contre l’auteur, le metteur en scène contre ses acteurs…. Tranche de vie. Molière et ses comédiens.
Mais comment aujourd’hui faire entendre ce texte du XVII eme siecle ? Qu’est-ce que cela peut bien signifier de travailler sur ce texte aujourd’hui ? Comment faire passer cette langue ? Ou serait-il Molière aujourd’hui ? Quels seraient ses démons ?  Contre-quoi  bataillerait-il ? A quoi ça sert ? C’est quoi jouer ? Pour qui joue-t-on ? Quelle est la pensée qui nous réunit ? Etc…
Pour tenter de mettre en lumière ses différents questionnements, j’ai choisi de croiser l’Impromptu de Versailles avec un texte beaucoup plus contemporain le Manifeste pour une Université Populaire du Théâtre de Jean-Claude Idée, préfacé par Michel Onfray, qui dresse un constat sans concession du paysage théâtral d’aujourd’hui et rêve de perspectives nouvelles pour notre art.
Voilà les quelques axes qui vont (du moins au début) accompagner ce travail. Naviguer avec ce groupe entre rêverie et réflexion. Trouver de la fluidité. Créer l’Impromptu de La Maison Louis Jouvet. C’est à dire raconter cette histoire à partir de ceux qui sont là, jeunes acteurs d’aujourd’hui, ici et maintenant.
Gilbert Rouvière a réalisé pour le Zinc Théâtre dont il est le directeur artistique plus de 30 mises en scène avec de grands textes du répertoire  (Un Chapeau de Paille d’Italie, Le Mariage de Figaro, Dom Juan , La Dispute…) et une majorité de textes d’auteurs contemporains (Rémi De Vos, Serge Valletti, Daniel Lemahieu, Nelson Rodrigues, Copi, Christine Angot, Alina Reyes ,B-M Koltès, Yves Rouquette, Lionnel Astier, Heiner Müller). Ces spectacles ont été joués dans le réseau des scènes Nationales et CDN de la région comme du reste du territoire ainsi qu’à l’étranger. Il a également mis en scène des Opéras (Puccini, Heinze, Khojoukarov…). Il a mis en scène au Népal, au Cambodge, et maintenant au Pérou, ou il travaille régulièrement. Il traduit régulièrement les textes d’auteurs contemporains français qu’il met en scène en espagnol. Il conçoit depuis quelques années ses scénographies. Il travaille également la conception, l’écriture et la réalisation de spectacles de projections monumentales.

 

Patrick Laffont