• ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D'ART DRAMATIQUE DE MONTPELLIER

On ne badine pas avec l’amour / Eram Sobhani / Avec notamment Jessie Chapuis (promotion 2016)

On ne badine pas avec l’amour / Eram Sobhani / Avec notamment Jessie Chapuis (promotion 2016)

On ne badine pas avec l’amour / Eram Sobhani / Avec notamment Jessie Chapuis (promotion 2016) 2500 1667

ON NE BADINE PAS AVEC L’AMOUR

Texte : Alfred de Musset
Mise en scène Eram Sobhani

interprétation Jessie Chapuis, Cécile Chatignoux, Mathilde Lecarpentier, Léa Merlhiot, Santiago Montequín, Thomas Nolet, Eram Sobhani

Production
La nouvelle compagnie en co-réalisation avec le Théâtre de L’étoile du nord et le festival ON n’arrête pas le théâtre
soutiens SPEDIDAM, Fondation CNP assurances, Donateurs de la plateforme Proarti, Lokal de La Compagnie Jean‑Michel Rabeux, École Auvray-Nauroy, Festival ON n’arrête pas le théâtre

Dossier de présentation – ici



On ne badine pas avec l’amour

Perdican aime Camille, mais Camille ne croit pas en son amour. Le père de Perdican, c’est-à- dire l’oncle de Camille, voudrait pourtant qu’ils se marient. Il en parle à Blazius qui, lui, ne pense qu’à boire. Il se tourne vers  Dame  Pluche qui, elle, ne pense qu’à Dieu. La jeune Rosette, pour sa part, ne comprend plus grand-chose. Pourquoi donc Perdican lui déclare-t-il son amour ? Pourquoi Camille renonce-t-elle au couvent ? Pourquoi Dame Pluche fait-elle des sauts dans la luzerne et manque-t-elle de se faire étrangler par Blazius ? La machine amoureuse est en marche, la machine à théâtre également.

Que le théâtre soit libre, qu’il échappe à toute assignation, à toute tentative de classification. Qu’il soit inattendu, inespéré, comme peut l’être l’amour. L’essentiel n’est pas qu’on le comprenne ou qu’on le définisse, mais qu’on en fasse ensemble l’expérience. C’est à cette liberté et cette vitalité que Musset nous convie.

N’oublions pas que nous allons mourir, c’est ce que semble nous rappeler cette pièce en forme de vanité. Et quels seront les rares moments de vérité, les rares moments d’humanité qui nous reviendront «sur le bord de la tombe» ? Quelques moments d’amour probablement, quelques moments de théâtre – espérons-le.

La création du spectacle a eu lieu en avril 2018, donnant lieu depuis trois saisons à vingt-cinq représentations en salle et en diffusion nomade.


DATES

  • Du 5 au 14 mars : L’étoile du Nord – Paris